Amendements au logement local approuvés par le Parlement

Après des mois de discussion, le Parlement a approuvé la modification du décret-loi n ° 128/2014 du 29 août visant à introduire des critères plus stricts pour l’exploitation de propriétés sous le régime de l’hébergement local (HL) et l’attribution de pouvoirs aux autorités locales pour réglementer l’exploitation d’HL sur leurs territoires.

Ces modifications entreront en vigueur 60 jours après la date de publication du diplôme dans le Diário da República (c’est-à-dire à la mi-octobre 2018). Tous les enregistrements effectués jusqu’à l’entrée en vigueur restent valables. Toutefois, les propriétaires des unités HL bénéficient d’un délai de deux ans pour se conformer au nouveau régime.

Parmi les différents amendements, les suivants se distinguent:

  • Attribution de pouvoirs de réglementation effectifs aux municipalités par la création de zones de confinement

Dans les zones de confinement, les municipalités peuvent limiter le nombre d’établissements dans chaque zone territoriale et suspendre l’autorisation de nouvelles inscriptions pendant une durée maximale d’un an.
Un maximum de sept établissements d’hébergement local doit être limité par le même propriétaire, dans les zones de confinement à créer par chaque municipalité. Pour ceux qui exploitent maintenant un nombre égal ou supérieur à sept, l’enregistrement de nouveaux AL est interdit, sans toutefois être obligé de réduire ceux qui dépassent ce nombre.
Il est également prévu la possibilité de demander l’autorisation expresse du conseil municipal pour l’installation de nouveaux établissements HL dans des zones de confinement, dont l’enregistrement est promu par le conseil municipal lui-même.

 

  • Attribution de pouvoirs aux copropriétés pour limiter l’activité de hébergement local

D’une part, il devient obligatoire le consentement de la copropriété pour l’exploration des « auberges » lorsque les logements coexistent dans le même immeuble. Cette mesure implique la présentation du procès-verbal de l’assemblée des propriétaires de copropriété dont l’autorisation est enregistrée, lors de l’enregistrement du foyer auprès de la mairie concernée.
Par contre, il est possible, par décision de plus de la moitié de la permutation de l’immeuble en propriété horizontale, d’opposer les copropriétaires à l’exercice de l’activité Hébergement local dans certains logements, sur la base de la pratique d’actes répétés et avérés perturbant l’utilisation normale du bâtiment ou causer une gêne et affecter le reste des propriétaires de copropriété.

Il est également prévu que les copropriétés pourront augmenter la contribution des propriétaires de HL aux quotas de copropriété, dans la limite de 30% de la valeur annuelle du quota respectif.
 

  • Inclusion, dans le concept d’hébergement local, de la « chambre » en tant que logement autonome, avec une limite de trois chambres par résidence.

 

  • Obligation de mettre à disposition un recueil d’informations rédigé en portugais, en anglais et dans au moins deux autres langues étrangères

Ce livre devrait inclure les règles d’utilisation et de fonctionnement de l’établissement, à savoir les règles concernant la collecte et la sélection des déchets municipaux, le fonctionnement des appareils et le soin de ne pas affecter la tranquillité et le repos du quartier. Il est également obligatoire d’indiquer le contact téléphonique du responsable de l’opération d’hébergement.

 

  • Non-transférabilité de l’hébergement local

Dans l’HL située dans les zones de confinement, le numéro d’enregistrement de l’HL devient personnel et incessible, selon les modalités « logement » et « appartement », indépendamment de la propriété d’une personne physique ou morale. Le titre d’ouverture de l’HL expire donc en cas de transfert de propriété de l’exploitation et, dans le cas de personnes morales, en cas de transfert de plus de 50% du capital de la personne morale titulaire de l’enregistrement.

 

  • Location obligatoire d’une assurance multirisque de responsabilité civile avec couverture incendie

Cette assurance couvrira toutes les réclamations vérifiées à Los Angeles et répondra, quelle que soit la faute, à la réparation des dommages résultant de l’activité de fourniture de services d’hébergement.

 

  • Responsabilité accrue du propriétaire de l’opération de l’HL pour les dommages causés

La responsabilité de la copropriété du propriétaire de l’opération de l’HL avec les invités est prévue en ce qui concerne les dommages causés au bâtiment dans lequel le logement est installé.

Pinto Ribeiro Advogados est un groupe d’avocats possédant des compétences étendues et une expérience pratique dans le domaine de l’hébergement local, en particulier dans ses aspects immobiliers et fiscaux. Si vous avez des questions, veuillez nous contacter par courrier électronique (geral@pintoribeiro.pt).

NOUS VOULONS ENGAGER LES MEILLEURS TALENTS
CLIQUEZ

NOUS SOMMES DES MEMBRES DE ALLINIAL GLOBAL
CLIQUEZ